Les artistes / Vincent VEDOVELLI

Vincent VEDOVELLI

Vincent VEDOVELLI

"Toute poésie destinée à n'être que lue et enfermée dans sa typographie n'est pas finie. Elle ne prend son sexe qu'avec la corde vocale tout comme le violon prend le sien avec l'archet qui le touche. (...)
La musique permet à des gens qui n'en lisent jamais de se faire violer par la poésie."
Léo Ferré
" … À cette voix Ferré qui depuis toujours me guide dans la nuit."
Vincent Vedovelli

La poésie comme rempart contre l'intolérance et l'indifférence...
Pour cela libérons la poésie de son carcan académique et luttons contre les préjugés la concernant. Pour cela donnons lui voix et musique.
La poésie est un sport de combat contre le fanatisme mais aussi contre le nihilisme qui engendre le fanatisme.
La poésie doit provoquer l'envie de vivre et le désir d'oser les mots et non la peur de les subir.
La poésie, cette plus-value inutile qui fait que la vie vaille le coût d’être vécu.

Pour cela Vincent Vedovelli poète et artiste tout terrain, a décidé de mêler ses mots à ceux de Léo Ferré , dynamiteur de langage et immense poète puis de confier ce mélange à l'inspiration de Christofer Bjurström et d'Agnès Vesterman

Le Projet

Ce projet a pour origine un rendez-vous manqué. Celui d'un tout jeune type et d'un des plus grands de la chanson française. Nous sommes au milieu des années 80. Après un concert du chanteur, il est prévu qu'ils dînent ensemble mais au dernier moment le jeune type s'enfuit sans raison apparente.
Le chanteur c'était Léo Ferré et le jeune type Vincent Vedovelli qui décide aujourd'hui de rendre hommage de manière inédite à l'immense poète.

V.Vedovelli :
Déjà à l'époque je considérais Ferré comme un des poètes français majeurs, au même titre que Rimbaud, Baudelaire ou René Char, ceci expliquant peut-être ma fuite … mais curieusement je n'ai jamais regretté ce rendez-vous manqué.
A la mort de Ferré -en 1993- je rêve que Ferré me fait visiter le vieux Nice en me racontant ce que chaque endroit lui évoque.
Il me parle avec la complicité d'un vieil ami et la tendresse d'un grand frère bienveillant.
En me réveillant j'ai l'impression que ce rêve a duré toute la nuit et des années après, cela reste un de mes plus beaux souvenirs et un des moments les plus intenses de ma vie. Mais pour comprendre ce rendez manqué, il faut revenir plus loin encore...
Plus précisément à l'âge de 15 ans, à la lecture de "L'éloge de la fuite" d'Henri Laborit. Ce livre me révèle l'évidence : je devais fuir pour ne pas devenir fou ... Alors je suis devenu un artiste en cavale avec la fuite pour mode de vie et l'écriture pour oxygène. J'ai fui loin et longtemps... à l’extrême ouest de l'Afrique, de l'Amérique, de l'Orient, de l’Europe et puis finalement de la France... toujours le point le plus à l'ouest pour toujours buter sur l'océan...et sur la question de John Cage :
"Qu'advient-il de l'art quand il arrive à la mer ? "
Comme un écho à mes propres obsessions:
l'art n'est-il qu'une question qui se noie dans l'horizon ?
A travers ces décennies d'errance, j'avais pour compagnon "la mémoire et la mer" de Ferré. Pendant 30 ans, ce texte essentiel est resté dans ma tête avant que je puisse l'intégrer dans un de mes spectacles … comme si ce poème était trop grand pour moi.

L’accueil chaleureux des spectateurs m'a encouragé à mettre en voix d'autres textes de Léo. Pourquoi prendre juste les paroles ? Ferré a aussi composés des mélodies de toute beauté. Mais ses mots vivent en moi en dehors des musiques en créant leur propre musique. Le projet est d'envoyer ces paroles nues à mon cerveau pour voir les mots que cela produit; puis d'envoyer ce mélange de mots aux oreilles de Christofer Bjurström, véritable poète du piano, pour voir les notes qui en sortent ; puis d'envoyer ces mots déchantés et cette musique inventée aux oreilles étrangères pour voir ce qu'il va se passer... il s'agit de traiter les mots du point de vue de leur musicalité . Ou comment en extirpant les mots du carcan sémique et les traitant comme des agents sonores on peut leur donner une force nouvelle. Les mots prennent sens par delà le sens des mots. Les mots deviennent musique et à partir de cette musique le piano et le violoncelle tracent leur propre voix, parfois contrapuntique, parfois polyphonique... il s'agit au bout du compte de tenter d'accéder à une nouvelle poésie sonore et de faire résonner le génie de Ferré autrement.

Présentation des artistes :

Vincent Vedovelli,

Artiste iconoclaste et prolixe, poète, auteur, comédien, metteur en scène, musicien, réalisateur que l'on retrouve depuis plus de vingt ans dans les aventures artistiques les plus diverses et dans différentes contrées un peu partout dans le monde. Sa recherche part de l’axiome suivant : tout langage est musique et tout art est poésie. Le corps et la voix du comédien, la plume de l’auteur ou l’instrument du musicien deviennent chez lui autant de moyen d’inviter l’être humain à se jouer de la vie (dans tous les sens du terme !).
Les nombreux spectacles qu'il a mis en scène et/ou interprété et où se mêlent souvent théâtre et musique ont été représentés un peu partout en Europe, par exemple à la Philharmonie du Luxembourg, en Autriche (Festival de Bregenz, Théâtre de Vienne...) en Pologne, en Allemagne, en Italie, en Irlande, en Suisse, à la Cité de la Musique à Paris …
Pour lui le rôle de l'artiste est de créer mais c'est aussi de transmettre l'importance vitale de la culture, d'une part à ceux qui ont le plus de mal à vivre et d'autre part aux jeunes.
Ainsi il a mené à bien des projets artistiques avec des internés psychiatriques , des enfants handicapés (moteur cérébral), des réfugiés politiques, des jeunes des cités et des détenu(e)s en maison d’arrêt et centre de détention.
Mais aussi en milieu scolaire et en milieu associatif.
Il dirige notamment depuis 2011 « Paroles en Musique » un projet de création artistique pluri-disciplinaire (écriture, musique théâtre, films d'animations) à destination de jeunes entre 11 et 18ans dans le pays de Brest.

Christofer Bjurström, compositeur, pianiste

Pianiste et compositeur suédois, creuse sa propre voie musicale, entre lyrisme mélodique, intimisme, éclairs de violence et ironie. Il multiplie également les rencontres, avec éclectisme, en direction des musiques traditionnelles, de la musique contemporaine, des musiques improvisées. Il travaille en outre, tout particulièrement sur les liens entre spectacle et musique vivante, en composant pour le théâtre et le cinéma, plus particulièrement pour le cinéma muet.

www.marmouzic.com

Agnès Vesterman, violoncelliste

Née dans une famille de mélomanes, la musique de chambre fait très tôt partie de l'univers musical d'Agnès Vesterman, et en particulier le quatuor à cordes. C'est donc tout naturellement vers cette voie qu'elle se dirige après la fin de ses études aux États-Unis. Cependant, son chemin musical est plein de surprises; sa curiosité et son goût de la rencontre l'ont mené vers le théâtre et la danse avec l'improvisation, et vers l'enseignement avec un travail très approfondi de certaines approches corporelles.
Depuis 2002, elle crée des spectacles avec le poète comédien Vincent Vedovelli. En 2006, elle forme un duo avec Garth Knox, altiste compositeur et ardent explorateur de la viole d’amour. Après des rencontres avec Vincent Courtois, Joëlle Léandre et Ernst Reijdegger, l'improvisation tient une place importante dans son chemin musical. Elle joue et enregistre aussi en duo avec la violoncelliste Anja Lechner depuis 2010.

http://agnes.vesterman.free.fr/Agnes_Vesterman/Accueil.html

Crédit photo : J.C. Bardot

www.tempsdechien.com

 
 

Programmation

 
 
 

Galerie

Around Léo ( Trio )

Vincent Vedovelli Cristofer Bjurström Agnès Vesterman