Les artistes / Natacha EZDRA

Natacha EZDRA

Natacha EZDRA

"Tombée dedans", comme on dit, dès sa naissance, il était à prévoir, avec une ascendance pareille, que Natacha allait, un jour, se retrouver sur scène. Ses parents, Odile Ezdra et Jacques Boyer, étaient des interprètes appréciés dans les années 60.

Natacha fait ses débuts en chanson sur les scènes de la région grenobloise s'essayant au jazz, au rock, au gospel avant de débuter un stage en résidence, durant un an, organisé par le conservatoire national supérieur de Bourgoin Jallieu, dont les intervenants principaux sont Romain Didier, Allain Leprest et Julia Pelaez. Cette même année, elle partage la soirée avec Allain Leprest au festival Jacques Brel de Saint Pierre de Chartreuse où elle rencontre Jean Terrier, agent de Gilles Vigneault en France, qui bientôt « accroché », lui propose sa collaboration.

En 2000, après une tournée française en première partie de Gilles Vigneault, elle est à l’affiche du Sentier des Halles à Paris pour la sortie de son premier disque « A force de me promener » (Productions Bleu Citron-Artem/Scalen).

S'ensuivent quelques belles scènes francophones : Le festival "Chansons de Parole" à Barjac, "Mars en Chansons" à Charleroi, "Chansons en stok" à Zurich, "Les Francofolies de Montréal"...

En 2004 Natacha Ezdra s'entoure d'auteurs et de compositeurs qui écrivent spécialement pour elle. Un tour de chant finement construit qui aboutit à la sortie du disque « Des bouts de moi », début 2007, (Productions Edito Musiques/Rue Stendhal Distribution) dans lequel Natacha nous invite à partager son univers, ses origines bulgares, mêlant des chansons d'auteurs amis (Anne Sylvestre, Bernard Joyet, Patrick Piquet, Allain Leprest…) à ses propres textes, sur des musiques de Jacques Boyer ou de Laurent Berger, avec la complicité et sous la direction musicale de Nathalie Fortin.

Ce disque, salué par la critique, sera nominé, en 2008, pour le prix Adami Bruno Coquatrix et entraînera Natacha sur de nouvelles scènes, comme celle du Vingtième Théâtre, du Trianon ou de l’Européen à Paris, Le Festival Sémaphore en chansons à Cébazat, Le Festival d'Avignon, Le Festival international de la chanson francophone de Plovdiv en Bulgarie avec Georges Moustaki...

La suite se dessine déjà, quand elle participe au disque de Serge Utgé-Royo : « Contrechants de ma mémoire Vol.3 – La commune n’est pas morte » dans lequel elle interprète, entre autres, « La Commune » de Georges Coulonges et de Jean Ferrat. Ce disque a reçu en juin 2008 le Coup de c½ur de l’Académie Charles Cros.

2009-2014 Création, tournée et disque du spectacle "Natacha Ezdra chante Jean Ferrat - Un jour futur" créé, en résidence, à Antraigues-sur-Volane à l'automne 2009 avec la complicité de Jean Ferrat et en partenariat avec le Mairie du village. Plus qu'une nouvelle équipe, c'est une famille qui se forme pour accompagner Natacha en tournée. Le spectacle se joue à guichet fermé et cet immense succès donne suite à une version du spectacle et à un second disque, avec chorales et duos, intitulés "Ferrat au c(h)oeur" (sorti en décembre 2013).

http://www.natachaezdra.com/

 
 

Programmation