Les artistes / Bernard HAILLANT

Bernard HAILLANT

Bernard HAILLANT

BERNARD HAILLANT
24 septembre 1944 – 17 avril 2002

Bernard Haillant est né à Nancy. Dès 1959, il monte un groupe avec des copains de son quartier : « Les Baladins ». Ils chantent les compositions de Bernard et enregistrent un 45 T en pressage à façon. En 1964, Bel-Air/Barclay édite son premier 45 T personnel. Enfin, au printemps 1966, il monte à Paris, puis entre au cabaret de la Contrescarpe, véritable creuset de la chanson française, où il se forge un solide tour de chants. Il rencontre de jeunes chanteurs auteurs-compositeurs tous passionnés et originaux : Jacques Serizier et Paul Barrault dont il reprendra plusieurs titres, Jean Vasca, Jehan Jonas, Christine Sèvres, Paul Villaz, Rufus, Romain Bouteille, Daniel Laloux, Les Enfants Terribles, Nancy Davis Osthues et tant d’autres que j’oublie ou que je ne connais pas. Cette belle aventure se termine en 1970 à la fermeture du cabaret. Durant cette période, il donne aussi des spectacles, seul avec sa guitare, partout où il est sollicité et il enregistre ses deuxième et troisième 45 T, chez DECCA en 1968 et chez SM en 1970. Tout en poursuivant « sa carrière solo », il renoue avec le travail en groupe grâce à la rencontre de Mannick, Gaëtan de Courrèges, Jo Akepsimas et Jean Humenry lors d’une tournée en 1969 sur la Côte d’Azur. Un an plus tard, ce sera le groupe Crëche. Leurs spectacles enthousiasment le public. En 1974, l’arrivée de Didier Desmas et Charles Gancel ajoute encore un peu de folie, les soirées tournent au délire. Hélas, pour l’ardente spectatrice que je suis, l’expérience se termine en 1977.
Durant cette période, en 1971, il enregistre son premier 33 T puis part pour la première fois dans le Pacifique, c’est un bouleversement intérieur. En 1974, il sort « Les riches heures du temps qui passe », puis effectue son deuxième voyage dans le Pacifique. En 1976, paraît « Petite sœur des îles », toutes les chansons de cet album sont inspirées par ses voyages dans les îles et ses rencontres, on peut retenir « Dick le Mélanésien » pour sa force et son humanité. Viendront ensuite : en 1979 « Ballades d’un arlequin », en 1981 « Des mots chair, des mots sang » qui a obtenu le Grand Prix du disque Charles Cros, puis en 1984 « Du vent, des larmes et autres berceuses » dont est extrait L’homme qui pleure qui est souvent repris. « Au 24 septembre », enregistrement public à l’occasion de ses 40 ans, est sorti en 1985. Puis, en 1987, Bernard Haillant crée une œuvre originale en quittant le format chanson, réalisant une sorte d’oratorio pour soliste, chœurs et orchestre qu’il intitule « Remonter la rivière, cri poème symphonique » où il fait un retour sur son enfance, sa jeunesse et sur la mort, en particulier celle de sa mère.*
Une compilation de 22 chansons parues entre 1972 et 1985, intitulée «Une oreille dans l’ dos », sort en CD en 1991. Le travail de dix années de scène en collaboration musicale étroite avec le talentueux saxophoniste Claude Georgel a donné le jour au CD « Comme en scène » en 1996. Enfin « L’homme en couleur », dernier opus, est sorti le 30 mars 2001. Aujourd’hui, à l’écoute de ce CD, on a le sentiment que Bernard Haillant nous livre son testament, en particulier dans la dernière composition inspirée, une fois encore, par la Nouvelle-Calédonie et les Kanaks : Tjibaou Yéweiné Yéweiné .
Bernard Haillant a donné ses deux derniers spectacles au festival « Chansons de parole » de Barjac en juillet 2001.
Je laisse la parole à Robert Migliorini pour terminer. « Le chanteur Bernard Haillant est parti comme il a vécu. Sans tapage, nous laissant ses chansons poignantes d’homme de douceur et de fraternité fougueuse si indispensables pour déjouer le désenchantement. »

Monique Haillant

* Ces huit albums 33 T sont réédités sous la forme d’un coffret de huit CD réalisés à partir des bandes magnétiques originales (ceci, afin de retrouver les subtilités musicales qui avaient disparu lors de la gravure des albums vinyle) et les éléments des pochettes d’origine. Ce coffret de Bernard Haillant intitulé « … je vous enchanterais les mots… » est produit par l’association Remonter La Rivière, 41 rue Esquirol 75013 PARIS.

www.bernardhaillant.com

 
 

Programmation

 
 
 

Galerie

Bernard HAILLANT