Les artistes / GERALD GENTY

GERALD GENTY

GERALD GENTY

Je m'appelle Gérald Genty. Je suis né le 23 avril 1974 à Belfort. Je fais parti de la nouvelle chanson française, mais comme ça fait 10 ans, je ne sais pas si c'est encore nouveau… J'ai sorti 3 disques : un qui à bien couru, un autre qui a marché et un qui rampe un peu, mais bon, c'est la crise du disque hein… Le 4ème, " M a n è ge é te r n e l " sort bientôt, sur un label belge, je m'internationalise, c'est bon signe.
En 1983, je voulais faire comme Noah, pas le chanteur, l'autre, le vrai. Je voulais aussi devenir un bonhomme musclé et gagner le titre ultime "Mr Olympia".
Finalement, en 2013, je ne suis devenu ni bonhomme musclé, ni tennisman professionnel, mais j'ai pourtant, avec ce 4ème album, un moyen d'approcher un peu ces 2 Himalaya.
Mon 1er disque est sorti en 2004. J'ai eu la chance, avec Bénabar et Tryo de faire le zénith de Paris et l'Olympia. A l'époque, je jouais seul sur scène accompagné de genre de bonshommes en bois avec des ampoules que j'allumais pour faire les yeux. Ils chantaient, jouaient de la batterie… Pour le 2ème album qui s'appelait "le plus grand chanteur de tout l'étang", je jouais sur scène au milieu d'un étang entouré d'une cinquantaine de canards en plastique. J'avais un batteur et un contrebassiste habillés en pêcheur. Nous jouions en bottes cuissardes. Avec la chaleur, on avait les pieds trempés, ça sentait l'animal mouillé et sauvage dans le camion entre les dates… Au 3ème album, j'ai joué avec un appareil diapo. Je passais des images avant et parfois pendant les chansons. Une fois sur deux, l'appareil diapo restait bloqué au début du spectacle. Beaucoup de gens croyaient que c'était fait exprès...
A l'issue de la tournée de ce 3ème album,on m'a abandonné de la maison de disque où je suis né (commercialement hein, j'ai dit Belfort tout en haut…). Je me suis installé à la campagne, j'ai acheté une batterie, un piano, une basse, je me suis acheté une maison pas-de-disque, j'ai fabriqué 50% d' un bébé, j'ai appris à en jouer pour faire des solos de cris dans des chansons, j'ai composé une chanson d'amour pour mon camping-car, j'ai repiqué une chanson à mon frère et des laitues dans mon jardin, j'ai fait la chanson la plus courte d'Europe, j'ai écris une chanson qui se pose la question existentielle suivante "Où habitent les wahhabites ?", j'ai mis du Benoit Poelvoorde sur 2 titres… Comme j'avais du temps et plus de maison de disque, je l'ai pris (mon temps). J'ai composé une quarantaine de chansons et j'ai laissé le temps "filtrer" la matière…
J'espère qu'il est réussi ce 4ème album. On me dit souvent "quand on entend toutes les merdes qui passent à la radio, on se demande comment ça s'fait qu'on t'entend pas plus". "merci"
La vie de chanteur, ça ressemble pas mal à un manège, on tourne, ça monte, ça descend, parfois ça s'arrête, il faut repartir pour un tour, tenter d'attraper le ponpon cette fois ci… J'ai parfois l'impression d'être un chanteur en voie d'"istinction", mélange étrange et antagoniste de consécration et de disparition…
On verra bien si ce disque passe dans votre poste. En tout cas, moi, j'viendrai en vrai vers chez vous. Le "manège Tour" va sillonner les routes, on espère bien que vous monterez …
bons baisers !

Gérald

www.geraldgenty.com

 
 

Programmation